In Infos

La Corse du Sud passe en « alerte sécheresse renforcée »

Le comité du suivi hydrique réunissant les services de l’Etat, de la Collectivité de Corse, les représentants des maires et des socio-professionnels s’est réuni le 12 juillet dernier et a fait le constat d’une nette aggravation du déficit de la ressource en eau dans toute la Corse.

Une dégradation rapide de la situation
– le cumul des précipitations sur les mois de janvier à juin 2022 est en déficit de 47% par rapport à la normale sur l’ensemble de la Corse, déficit record supérieur à celui de 2003. Aucune précipitation significative n’est attendue ;
– l’aridité est très marquée : au 4 juillet, l’indice d’humidité du sol présente des valeurs record correspondant aux valeurs habituelles obtenues au 20 août. Les températures de juin ont été supérieures de 4° au-dessus de la normale saisonnière, valeur record supérieure à 2003 ;
– le débit des cours d’eau est en diminution très rapide et nette. La baisse du débit atteint 80% pour le mois de juin.

En conséquence, le basculement au niveau « alerte sécheresse renforcée » pour le département de Corse-du-Sud a été acté par arrêté préfectoral ce jour. Le département de Haute-Corse a également été placé au niveau « d’alerte renforcée ». Ce niveau instaure des interdictions strictes de certains usages de l’eau, afin de préserver la ressource et satisfaire les besoins humains et les activités économiques.

Mesures de restrictions et d’interdictions d’usage de l’eau
Ces restrictions d’usage sont valables sur l’ensemble du département de la Corse-du-Sud et sont applicables aux propriétaires privés ainsi qu’aux collectivités publiques, quelle que soit l’origine de l’eau, publique ou privée, depuis un prélèvement de surface ou en nappe d’accompagnement, un forage, un pompage ou un captage…

Ces dispositions sont applicables dès aujourd’hui. Elles pourront être réévaluées en fonction de l’évolution de la situation. Un nouveau comité du suivi hydrique se tiendra dans la première quinzaine du mois d’août.

Contrôles et sanctions
Il est demandé à chacun de faire preuve de civisme et de responsabilité afin de préserver la ressource en eau.

Des opérations de sensibilisation et de contrôle auront lieu pour s’assurer de la bonne mise en œuvre de ces mesures.

Tout contrevenant à ces mesures encourt une peine d’amende prévue par les contraventions de 5ème classe, d’un montant maximum de 1500 €.

Articles récents
bulletin d'information communal